« ça », « çà » ou « sa » ?


Confusion entre « ça » et des termes homophones

On voit souvent « çà » écrit pour « ça » (« c’est comme çà » pour « c’est comme ça »), or « çà » ne se rencontre guère que dans la locution figée « çà et là ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Pour distinguer le possessif du démonstratif

Vous pouvez remplacer ce mot par « cela » ? C’est alors le pronom démonstratif « ça », qui ne prend jamais d’accent.

Ça reste à prouver. = Cela reste à prouver.

L’accent grave, lui, ne se rencontre quasiment que dans « çà et là ».

Dans les autres cas, il s’agit de l’adjectif possessif « sa », lequel n’est jamais suivi d’un signe de ponctuation.

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Pour être complet, il faudrait encore mentionner l’existence d’une interjection qui fit les beaux jours de nos écrivains classiques, et dont certains de nos dictionnaires ont conservé le souvenir, quand elle ne serait plus utilisée qu’exceptionnellement. Comme le « çà » de la locution « çà et là », elle s’écrivait avec un accent grave et traduisait aussi bien l’encouragement que l’impatience : « Ah çà ! allez-vous répondre ? » Pour exprimer l’étonnement, elle est aujourd’hui concurrencée, dans la langue familière, par la forme sans accent : « Çà, par exemple ! » ou « Ça, par exemple ! »

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La politesse, garde ça en tête quand tu t’adresses au client.
  2. Il ne faut jamais mélanger çà avec de l’acide sulfurique.
  3. Notre magasin ne vend pas çà.
  4. L’étagère est fournie avec sa notice de montage.
  5. La comptabilité, je laisse çà aux experts.
  6. Le cahier des charges comprenait-il ça ?
  7. Est-ce que çà vous convient ?
  8. Volkswagen présentera au Salon de l’auto sa nouvelle gamme de citadines.
  9. Je ne renoncerai pas comme çà !
  10. À qui sont les papiers éparpillés ça et là sur le bureau ?

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Il ne faut jamais mélanger ça avec de l’acide sulfurique.
    « Çà » est remplaçable par « cela » : « Il ne faut jamais mélanger cela avec de l’acide sulfurique. » Il faut donc écrire « ça », sans accent.
  3. Faux. Il faut écrire : Notre magasin ne vend pas ça.
    Remplaçons « çà » par « cela » : « Notre magasin ne vend pas cela. » La phrase est juste : on écrit donc « ça » et non « çà ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : La comptabilité, je laisse ça aux experts.
    Le remplacement par « cela » est possible : « La comptabilité, je laisse cela aux experts », signe qu’il faut écrire « ça » et non « çà ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Est-ce que ça vous convient ?
    Le remplacement par « cela » est possible : « Est-ce que cela vous convient ? », signe qu’il faut écrire « ça » et non « çà ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Je ne renoncerai pas comme ça !
    Le remplacement par « cela » est possible : « Je ne renoncerai pas comme cela ! », signe qu’il faut écrire « ça » et non « çà ».
  10. Faux. Il faut écrire : À qui sont les papiers éparpillés çà et là sur le bureau ?
    Remplaçons « ça » par « cela » : « À qui sont les papiers éparpillés cela et là sur le bureau ? » Cela ne veut rien dire. Il s’agit ici de la locution « çà et là », dans laquelle « çà » s’écrit toujours avec un accent.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

10 réponses à « ça », « çà » ou « sa » ?

  1. Arlette Ghestem dit :

    Bonjour Sandrine,

    Faut-il dire et écrire : ça a été ou ç’a été ou cela a été, s’il vous plaît ?
    Cordialement.

    Arlette.

  2. Morgan dit :

    La complexité de la langue française est tout à la fois un enchantement et un « emmerdement » pour chacun. Cette évidence semble évidente, chat alors ( et non ça alors ) …

  3. emilien dit :

    Très bon billet et super truc 🙂

    Pour mes élèves j’ai également trouvé d’autres trucs fort apparentés (se confondu avec ce, ses avec ces, ou c’est… etc !)
    http://jeretiens.net/ca-ou-sa-ce-ou-se-ces-ou-ses-cest-ou-ses/

    Vous allez apprécier 🙂

  4. texavery31 dit :

    il faut également rajouter que « çà » est également employé dans l’expression « en deçà »

  5. mamiehiou dit :

    Pour ceux qui veulent en savoir plus (Ah çà ! Or çà, etc.) voir l’article :
    http://mamiehiou.over-blog.com/sa-ça-çà-–-les-trois-copines-la-garden-party-épisode-7
    Explications suivies d’un quiz

  6. Editions AO dit :

    Un sujet beaucoup plus utile qu’on ne pourrait le penser. Vous ne pouvez pas savoir le nombre d’auteurs qui écrivent « çà » avec un accent dans tous les cas, occasion de nombreux « rechercher/remplacer » dans les tapuscrits. J’ai apprécié également votre remarque sur le « Ah, çà ! ». Pour « ça par exemple », je dois dire que je me range à l’usage sans accent. Et ne pas oublier les majuscules accentuées, au risque de voir des Ca en débuts de phrases.
    Il reste le « ça alors ! », pour lequel je suis preneur de votre avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *