« voie » ou « voix » ?


Confusion fréquente entre « voie » et « voix »

N’écrivez pas « la voix est libre » pour « la voie est libre », même si votre gorge est parfaitement dégagée !

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

« Voie » ou « voix », pour choisir la bonne orthographe

La « voix » qui vient du larynx prend un « x » comme lui. Voilà qui devrait vous mettre sur la « voie »… dans tous les autres cas.

Pour ne plus confondre les deux orthographes, analysez la phrase et demandez-vous si elle renferme une notion de trajet, de chemin, au propre comme au figuré. Si oui, écrivez « voie ». Sinon, écrivez « voix » :

Enrhumé, il a la voix enrouée.
Le politicien a battu son adversaire d’une voix.
mais
Ce panneau indique une voie ferrée. = Ce panneau indique un chemin de fer.
Des indices mettent les joueurs sur la voie. = Des indices mettent les joueurs dans la bonne direction.

Notez qu’on écrit aussi « voie » dans les locutions suivantes : « en voie de » (= sur le point de, en passe de), « voies de fait », « par voie de conséquence ».

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Les voies de la phonétique sont impénétrables… mais elles se croisent et se rejoignent souvent ! Rien ne semblait pourtant prédisposer, en latin, à confondre vox, « voix » et via, « route »… Même si l’on a souvent tendance, pour peu que l’on soit enclin à s’emporter, à donner de la première dès que l’on est sur la seconde !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La voix d’accès au garage est verglacée.
  2. C’est durant un stage chez un publicitaire que Mélissa a trouvé sa voie.
  3. Ce médicament doit être pris par voix orale uniquement.
  4. Il nous aura manqué une voix pour faire adopter cette mesure !
  5. Le P-DG a annoncé sa retraite par voix de presse.
  6. La voie mélodieuse des sirènes a causé la perte de bien des marins.
  7. Votre prédécesseur a ouvert la voix.
  8. Je ne peux rien vous dire, sauf que c’est en bonne voie.
  9. C’est la voie du peuple, prétendait-on, que faisait entendre la Pravda.
  10. Par voie de conséquence, les chiffres sont faux.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : La voie d’accès au garage est verglacée.
    On peut remplacer « voix » par « chemin » : on parle ici d’un chemin permettant d’accéder au garage. Il ne faut donc pas écrire « voix », mais « voie ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Ce médicament doit être pris par voie orale uniquement.
    La « voix orale » dont il est question ici ne désigne pas la voix qui sort de la gorge mais le trajet que doit suivre le médicament : on n’écrit donc pas « voix orale », mais « voie orale ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Le P-DG a annoncé sa retraite par voie de presse.
    La voie de presse est ici le chemin qu’a pris le P-DG pour annoncer sa retraite. On n’écrit donc pas « par voix de presse », mais par « voie de presse ».
  6. Faux. Il faut écrire : La voix mélodieuse des sirènes a causé la perte de bien des marins.
    On parle ici de la « voix » en tant que son (l’adjectif « mélodieuse » nous aide à le comprendre). On n’écrit donc pas « voie », mais « voix ».
  7. Faux. Il faut écrire : Votre prédécesseur a ouvert la voie.
    Cette phrase signifie que le « prédécesseur » a débroussaillé le chemin pour la personne qui le remplace : on n’écrit donc pas « voix », mais « voie ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : C’est la voix du peuple, prétendait-on, que faisait entendre la Pravda.
    Un journal (ici, la Pravda) ne peut faire entendre un chemin (= une voie), mais il peut rapporter les propos (= la voix) d’une ou de plusieurs personnes : on n’écrit pas « voie », mais « voix ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *