« remercier » ou « remerçier » ?


Erreur couramment commise

Il arrive que certains, influencés par la cédille qu’on trouve dans « nous déplaçons », écrivent « nous déplaçions » au lieu de « nous déplacions ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Pour permettre au « c » de produire le son « s », la cédille est nécessaire devant les voyelles « a », « o », « u ». Mais seulement devant celles-là ! On écrit donc :

une façade, un garçon, un aperçu, etc.

mais

merci, une descente, etc.

Vidéo

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

En dépit de son nom, de sa forme et de la consonne qu’elle orne, la cédille, étymologiquement parlant, n’a rien d’un « petit c ». Le mot espagnol dont elle est issue (cedilla) signifiait bien plutôt : « petit z » ! C’est au XVIe siècle que, pour faire du « c » une sifflante, elle a été introduite par un certain Geoffroy Tory, imprimeur de son état. Les usagers ne lui disent pas merçi. Pardon… merci !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Chacun doit respecter les règles énonçées dans la charte.
  2. Rendez-vous à la réception, où l’on vous renseignera.
  3. En 2009, notre produit se plaçait en tête des ventes.
  4. En tant que commerçial, vous êtes souvent en déplacement.
  5. La déçision ne vous appartient pas.
  6. Il faut que nous renforçions notre message auprès des jeunes.
  7. Soyez plus inçisif face au recruteur.
  8. L’économie mondiale entre dans un cycle de dépression.
  9. Le service est compris dans le prix de la consommation.
  10. Votre boîte de réçeption ne contient aucun nouveau message.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Chacun doit respecter les règles énoncées dans la charte.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « é » : on écrit « énoncées » et non « énonçées ».
  2. Phrase correcte.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : En tant que commercial, vous êtes souvent en déplacement.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « i » : on n’écrit pas « commerçial », mais « commercial ».
  5. Faux. Il faut écrire : La décision ne vous appartient pas.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « i » : on n’écrit pas « déçision », mais « décision ».
  6. Faux. Il faut écrire : Il faut que nous renforcions notre message auprès des jeunes.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « i » : écrivez « renforcions » et non « renforçions ».
  7. Faux. Il faut écrire : Soyez plus incisif face au recruteur.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « i » : on n’écrit pas « inçisif », mais « incisif ».
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Votre boîte de réception ne contient aucun nouveau message.
    Le « c » ne prend de cédille que devant « a », « o », « u », jamais devant « e » : on n’écrit pas « réçeption », mais « réception ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *