« il croit » ou « il croît » ?


Confusion entre « croire » et « croître » au présent

Si vous voulez dire que le mécontentement augmente, n’écrivez pas « le mécontentement croit » mais « le mécontentement croît ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Cas où il faut un accent circonflexe sur le « i »

Superflu s’il s’agit du verbe « croire », l’accent circonflexe s’impose quand il est question du verbe « croître ». Remplacez le terme qui pose problème par « augmente » ou « grandit » : si le sens est conservé, écrivez « croît ». Sinon, écrivez « croit » :

La mauvaise herbe croît toujours trop vite. = La mauvaise herbe grandit toujours trop vite.

mais

 

Désespéré, il ne croit plus à rien. ≠ Désespéré, il ne grandit plus à rien.

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Quand il serait inhabituel de le trouver devant un « s », l’accent circonflexe apparaît également à la 1re et à la 2e personne du singulier, pour distinguer les formes du verbe « croître » (« je croîs », « tu croîs ») de celles, homophones, du verbe croire (« je crois », « tu crois »). C’est d’ailleurs le cas à tous les temps de la conjugaison de « croître » où la confusion se révèle possible : « je crûs » au passé simple, « croîs » à l’impératif, etc.

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. David se croit fait pour le métier d’acteur.
  2. L’intérêt des consommateurs pour les produits bio croit.
  3. Le ténia croit aux dépens de son hôte.
  4. L’économiste ne croit pas à une miraculeuse remontée des cours.
  5. Malgré la crise, on croit possible de redresser la barre.
  6. L’impopularité de M. Riosset croit depuis qu’il dirige l’entreprise.
  7. Dès que le professeur a le dos tourné, l’agitation croit dans la classe.
  8. Le démarcheur croît vraiment que son aspirateur est le meilleur du marché.
  9. Avant chaque match important, la vente de téléviseurs croit.
  10. Cette soudaine gentillesse, personne n’y croit.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : L’intérêt des consommateurs pour les produits bio croît.
    Peut-on dire : « L’intérêt des consommateurs pour les produits bio augmente » ? Oui. C’est donc qu’il faut écrire « croît » et non « croit ».
  3. Faux. Il faut écrire : Le ténia croît aux dépens de son hôte.
    Peut-on dire : « Le ténia grandit aux dépens de son hôte » ? Oui. C’est donc qu’il faut écrire « croît » et non « croit ».
  4. Phrase correcte.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : L’impopularité de M. Riosset croît depuis qu’il dirige l’entreprise.
    Peut-on dire : « L’impopularité de M. Riosset augmente depuis qu’il dirige l’entreprise » ? Oui. C’est donc qu’il faut écrire « croît » et non « croit ».
  7. Faux. Il faut écrire : Dès que le professeur a le dos tourné, l’agitation croît dans la classe.
    Peut-on dire : « Dès que le professeur a le dos tourné, l’agitation grandit dans la classe » ? Oui. C’est donc qu’il faut écrire « croît » et non « croit ».
  8. Faux. Il faut écrire : Le démarcheur croit vraiment que son aspirateur est le meilleur du marché.
    Peut-on dire : « Le démarcheur augmente vraiment que son aspirateur… » ou « Le démarcheur grandit vraiment que son aspirateur… » ? Non. C’est donc qu’il ne faut pas écrire « croît », mais « croit ».
  9. Faux. Il faut écrire : Avant chaque match important, la vente de téléviseurs croît.
    Peut-on dire : « Avant chaque match important, la vente de téléviseurs augmente » ? Oui. C’est donc qu’il faut écrire « croît » et non « croit ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *