« convaincant » ou « convainquant » ?


Erreur couramment commise

N’écrivez pas « en convaincant le jury », mais « en convainquant le jury »… si convaincant que se montre l’avocat !

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Un participe présent voit souvent son orthographe modifiée quand il devient adjectif :

« -ant » devient « -ent » > « différant » devient « différent »
« -quant » devient « -cant » > « convainquant » devient « convaincant »
« -guant » devient « -gant » > « naviguant » devient « navigant »

Comment distinguer le participe présent de l’adjectif ? Le premier exprime une action passagère et qui progresse (« en communiquant »), le deuxième indique un état, une qualité plus ou moins permanente (« des salons communicants »). En outre, l’adjectif peut être mis au féminin, au contraire du participe, toujours invariable et souvent précédé de « en » :

Je ne trouve pas votre exposé convaincant. = Je ne trouve pas votre plaidoirie convaincante.
mais
Il a atteint son but en me convainquant de l’engager. ≠ Il a atteint son but en me convainquante de l’engager.

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Il est à noter que le participe présent, dans l’ancienne langue, s’est longtemps accordé en nombre, voire quelquefois en genre, et que certains langages spécialisés, en particulier celui du droit, en ont conservé le souvenir. Il n’est que d’évoquer, par exemple, les « ayants cause » « et les ayants droit… » du notaire…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. J’ai trouvé son argumentation plutôt convaincante.
  2. Au bureau, l’atmosphère est devenue proprement suffoquante.
  3. Dans cette compagnie, le personnel navigant est particulièrement expérimenté.
  4. Il arrive à cet employé d’être somnolant après le repas !
  5. Depuis son accident, mon frère ne se déplace plus qu’en claudiquant.
  6. La place ne devrait pas rester vaquante très longtemps.
  7. Le comportement de ce stagiaire est parfois extravaguant.
  8. Il s’était acquitté de sa précédante mission avec un autre brio.
  9. En zigzaguant ainsi sur la route, il va finir par attirer l’attention de la police.
  10. Le nouveau est un intrigant, prêt à tout pour gravir les échelons.

 

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Au bureau, l’atmosphère est devenue proprement suffocante.
    Si le mot a pu recevoir la marque du féminin, c’est qu’il s’agissait de l’adjectif. Il convenait donc d’utiliser la forme « suffocant, e ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Il arrive à cet employé d’être somnolent après le repas !
    On pourrait aisément transposer cette phrase au féminin et dire qu’il arrive à cette employée d’être « somnolente ». Il s’agit donc de l’adjectif, lequel s’écrit avec un « e », et non du participe présent.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : La place ne devrait pas rester vacante très longtemps.
    Si le mot a pu recevoir la marque du féminin, c’est qu’il s’agissait de l’adjectif. Il convenait donc de recourir à la forme « vacant, e ».
  7. Faux. Il faut écrire : Le comportement de ce stagiaire est parfois extravagant.
    On pourrait aisément transposer cette phrase au féminin et dire que la conduite du stagiaire est parfois « extravagante ». Il s’agit donc de l’adjectif, lequel s’écrit sans « u ».
  8. Faux. Il faut écrire : Il s’était acquitté de sa précédente mission avec un autre brio.
    Si le mot a pu recevoir la marque du féminin, c’est qu’il s’agissait de l’adjectif. Il convenait donc d’user de la forme « précédent, e ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

8 réponses à « convaincant » ou « convainquant » ?

  1. Clara dit :

    on a l’impression dans l’article que vous validez « Il a atteint son but en me convainquante de l’engager »// ou du moins j’en ai eu l’impression

  2. Catherine MILLET dit :

    Participe présent/ adjectif. Il y a une erreur que je constate régulièrement. elle est le fait d’adolescents- y compris les meilleurs élèves.
    On les entend dire de plus en plus souvent que c’est « ennuyant »…
    Je parie que l’adjectif « ennuyeux » pourrait être appelé à disparaître…

  3. Wassi Chamsy homeschooling dit :

    Pas de vidéo.
    Dommage, je les aime beaucoup!

  4. HUREL Jean-Louis dit :

    Il est remarquable de constater que l’orthographe intéresse encore quelques personnes dans un monde où la facilité règne en maîtresse. Merci à vous.

    • Lebourg dit :

      Bonjour,

      Je rebondis sur le message de Jean-Louis Huriel : doit-on accorder en genre l’expression « régner en maître », ou est-ce une expression invariable ? Serait-il correct d’écrire « où la facilité règne en maître » ?

      Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *