« avenir » ou « à venir » ?


Erreur couramment commise

Attention ! N’écrivez pas « les réjouissances avenir » mais « les réjouissances à venir ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand le terme sur lequel on s’interroge est introduit par un verbe, ou quand il suit un groupe nominal, on écrit « à venir » :

Ne tardez pas à venir retirer vos places de concert.
verbe

On se réjouit par avance des fêtes à venir.
groupe nominal

Sinon, on écrit « avenir », qui est la plupart du temps précédé d’un déterminant :

Vous tenez dans vos mains l’avenir du pays.
déterminant

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Profitons-en pour souligner que c’est abusivement, et sous l’influence de l’anglais future, qu’en français on fait de « futur » un synonyme d’« avenir ». Si l’on ne veut point s’attirer les foudres des puristes, mieux vaut se souvenir que c’est de ce dernier qu’il convient d’user quand, concrètement, on fait allusion à un temps à venir relativement proche, accessible en tout cas aux projets comme aux bonnes résolutions. Le futur, lui, est par définition plus lointain, et on l’imagine plus qu’on n’y pense vraiment !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. N’hésitez pas avenir accompagné au gala.
  2. À l’avenir, pensez à avoir toujours une pièce d’identité sur vous.
  3. Les mois avenir seront déterminants pour le projet.
  4. De nombreux métiers n’existeront plus à l’à venir.
  5. Le directeur invite ses associés avenir dans son bureau.
  6. Il s’est habitué à venir au bureau en métro.
  7. Ce timide répugne à venir présenter son projet devant ses collègues.
  8. Perdre ce client compromettrait l’avenir de la société.
  9. Pense avenir repérer les lieux avant le tournage.
  10. Le rapport que vous m’avez promis tarde avenir.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : N’hésitez pas à venir accompagné au gala.
    « Avenir » est ici introduit par le verbe « hésiter » : on n’écrit donc pas « avenir », mais « à venir ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Les mois à venir seront déterminants pour le projet.
    « Avenir » est ici précédé d’un groupe nominal, « les mois ». On n’écrit donc pas « avenir », mais « à venir ».
  4. Faux. Il faut écrire : De nombreux métiers n’existeront plus à l’avenir.
    Notez la présence d’un déterminant : « l’ ». Il s’agit donc du nom, et on écrit « l’avenir ».
  5. Faux. Il faut écrire : Le directeur invite ses associés à venir dans son bureau.
    « Avenir » est ici introduit par le verbe « inviter » : on n’écrit donc pas « avenir », mais « à venir ».
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Pense à venir repérer les lieux avant le tournage.
    « Avenir » est ici introduit par le verbe « penser » : on n’écrit donc pas « avenir », mais « à venir ».
  10. Faux. Il faut écrire : Le rapport que vous m’avez promis tarde à venir.
    « Avenir » est ici introduit par le verbe « tarder » : on n’écrit donc pas « avenir », mais « à venir ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *