« -amment » ou « -emment » ?


Erreur dans l’écriture des adverbes de manière

Dans « évidemment » comme dans « nonchalamment », on entend « amant » à la fin : dès lors, il est facile de se tromper de terminaison et d’écrire « amment » pour « emment », et vice versa.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle pour l’écriture des adverbes en -mment

Reportez-vous à l’adjectif d’origine pour savoir quelle voyelle doit précéder les « m », toujours au nombre de deux : une terminaison en « -ant » produit un adverbe en « -amment », une terminaison en « -ent » un adverbe en « -emment » :
élégant → élégamment
fréquent → fréquemment

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Ces adverbes-là sont les machos de notre syntaxe, puisqu’ils ne suivent pas la règle générale qui veut qu’un adverbe soit formé à partir du… féminin de l’adjectif correspondant. On relève d’ailleurs quelques francs-tireurs qui entendent rester fidèles à la tradition : à l’adjectif « lent » correspond l’adverbe « lentement », à « présent » « présentement », à « véhément » « véhémentement ». Sans compter les régionalismes : au Québec, « pesantement » concurrence notre « pesamment » !
 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Parler couramment anglais est un atout.
  2. Il commence sa présentation nonchalemment, les mains dans les poches.
  3. Il frappe prudamment à la porte avant d’entrer.
  4. Christophe a récemment signé deux gros contrats.
  5. Le client, mécontent, a raccroché violamment.
  6. Le professeur explique la leçon patiamment.
  7. L’alpiniste entreprend vaillamment l’ascension de l’Everest.
  8. La synthèse rédigée par la stagiaire est étonnemment claire.
  9. J’espère ardamment obtenir cet emploi.
  10. Il faut admettre que le plan des Dalton était intelligemment conçu.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Il commence sa présentation nonchalamment, les mains dans les poches.
    À « nonchalamment » correspond l’adjectif « nonchalant ». Il ne faut donc pas écrire « nonchalemment », mais « nonchalamment », avec un « a ».
  3. Faux. Il faut écrire : Il frappe prudemment à la porte avant d’entrer.
    « Prudemment » vient de l’adjectif « prudent ». Il faut donc écrire « prudemment », avec un « e », et non « prudamment ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Le client, mécontent, a raccroché violemment.
    « Violemment » vient de l’adjectif « violent ». Il faut donc écrire « violemment », et non « violamment ».
  6. Faux. Il faut écrire : Le professeur explique la leçon patiemment.
    « Patiemment » vient de l’adjectif « patient ». Il ne faut donc pas écrire « patiamment », mais « patiemment ».
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : La synthèse rédigée par la stagiaire est étonnamment claire.
    À quel adjectif « étonnamment » correspond-il ? « Étonnant ». On écrit donc « étonnamment », avec un « a ».
  9. Faux. Il faut écrire : J’espère ardemment obtenir cet emploi.
    À « ardemment » correspond l’adjectif « ardent ». On écrit donc « ardemment », avec un « e ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

5 réponses à « -amment » ou « -emment » ?

  1. Jacobs dit :

    Bonjour,
    Existe-t-il une règle nous permettant de savoir si l’adjectif se termine par -ant ou -ent?
    D’avance merci

  2. Petit Louis dit :

    Bonjour,

    Petit Louis, en classe de CE1, voudrait savoir pourquoi le « e » est prononcé « a » dans ces adverbes.

    Merci pour lui.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Petit Louis, pour le savoir, il faut plonger dans l’histoire de la phonétique, et particulièrement celle des voyelles « nasales », c’est-à-dire des voyelles suivies d’une consonne qui se prononce en faisant circuler l’air dans le nez, comme « n » et « m ». Le professeur Bernard Cerquiglini l’explique assez clairement dans sa vidéo, en prenant pour exemple le mot « femme » (mais le raisonnement est valable pour les adverbes en -emment) : http://www.youtube.com/watch?v=X48mb30I-JE&spfreload=10. Bravo pour ta curiosité et bonne journée :-).

  3. Monica Katopodis dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord, un grand merci pour votre travail !

    Juste un clin d’oeil cordial : dans votre vidéo, il y a une méprise lors de l’explication de la règle qui régit la terminaison des adverbes en -emment et -ammant. On y parle de « verbe » au lieu d’adverbe. Je pense qu’il est important d’en faire la distinction.

    Bonne continuation à toute l’équipe.

    M. Katopodis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *