« malgré » ou « malgrés » ?


Erreur couramment commise

Si l’on sait que ce terme est invariable, on ne sait pourtant pas toujours s’il faut l’écrire « malgrés » ou « malgré ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

« Malgré » est invariable et ne prend jamais de « s ».
« Malgré les échecs, il ne désespère pas. »

Vidéo

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

À présent qu’on sait comment l’écrire, que l’on ne s’avise pas de faire suivre cette préposition de « que » ! Cette construction n’est défendable que dans le tour archaïque et précieux malgré que j’en aie (« à contrecœur, à mon corps défendant »). Dans tous les autres cas, c’est à « bien que » ou à « quoique » qu’il convient de recourir pour exprimer la concession…

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>