Cathy Lévy – formatrice en expression écrite et orale, experte sur Question orthographe Voltaire


Depuis le mois de novembre, vous pouvez poser vos questions d’orthographe, de grammaire, de syntaxe, de ponctuation… sur Question orthographe Voltaire. Pour faire vivre ce site collaboratif, de nombreux amoureux de la langue française prennent le temps de vous répondre en partageant leurs connaissances ou leurs sources. Cathy Lévy, formatrice en expression écrite et orale, fait partie de ces passionnés.

Cexprimathy Lévy a plusieurs cordes à son arc : auteure de pièces radiophoniques, rédactrice, relectrice, formatrice en expression… Sa passion pour l’orthographe la suit partout même lorsqu’elle travaille comme chef maquilleuse sur les plateaux de télévision de Bernard Pivot entre autres.

En août dernier, elle ouvre le blog Exprim afin de communiquer sur son activité de formation en expression écrite, orale et visuelle, tout en faisant partager de manière ludique ses réflexions sur notre belle langue.

La rubrique des Pataquès & Cie décortique nos barbarismes et autres fautes de français courantes : on dit « Pallier quelque chose » et non « Pallier à quelque chose », « Continuer à » plutôt que « Continuer de », « C’est ma faute » plutôt que « C’est de ma faute »… Et comme nous sommes nombreux à ne pas y échapper et qu’il est toujours bon d’en rire, Cathy Lévy recense dans ses Perles de Parisiens le pire, et donc le meilleur, de nos écarts de langage.


11 réponses à Cathy Lévy – formatrice en expression écrite et orale, experte sur Question orthographe Voltaire

  1. madame sandrine vous êtes tellent interessante.aide-mo à être capable de poser mes questions à avoir des réponses.je ne vois pas comment faire.

  2. Milana dit :

    Bonjour.

    Tout d’abord, j’aimerais préciser que je ne suis pas d’origine française. D’ailleurs, je suis très contente d’avoir trouvé votre site, l’un des plus utiles que j’ai jamais visités!

    Pourriez-vous m’expliquer, s’il vous plaît, comment écrit-on lorsqu’on veut employer le subjonctif dans une phrase interrogative avec « penser » mais où on veut utiliser le conditionnel passé? Par exemple: « Penses-tu qu’on aurait pu être heureux si on avait été…? »

    Je sais que le verbe « penser » à la forme interrogative est suivi du subjonctif, mais comment écrit-on si on parle d’un événement passé pour lequel il est nécessaire d’employer le conditionnel passé?

    Je vous remercie d’avance.

    Cordialement,
    Milana

  3. Patrice dit :

    écrit-on : « demain s’il pleut, je prendrai un parapluie » ou « demain, s’il pleut je prendrais un parapluie » ?

  4. siharath dit :

    bonjour , peux on dire « confondre quelque chose pour autre chose » ou faut il utiliser seulement « avec »?

    peux on dire « découvrir ce n’est pas de chercher quelque chose… »? ou « découvrir ce n’est pas chercher quelque chose… »?
    Merci pour votre réponse!

  5. CICCOLI dit :

    Bonjour,

    Quelques points abordés au niveau expert m’interrogent encore …
    – Comment reconnaître le superlatif absolu de manière certaine dans les exercices proposés (parfois les deux cas sont possibles).

    Merci pour votre réponse
    Sylviane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *