Apogée, échappatoire, hémisphère… Ces noms sont-ils féminins ou masculins ?


toilettesUn apogée ou une apogée, un échappatoire ou une
échappatoire ? Un hémisphère
ou une hémisphère ? Vous
séchez ? C’est normal, le genre
des noms de la langue française
ne répond à aucune logique
particulière. Sans compter que
certains ont changé en cours de
route. La solution ? Mémoriser
les exemples les plus courants, parmi lesquels…

UN apogée

Avec son « e » final, le nom apogée a tout l’air d’être féminin. Détrompez-vous ! On dit « un apogée ». Pour retenir son genre une fois pour toutes, on l’associe à Apollon, dieu grec de la beauté masculine. Bien que terminés par -ée, les noms suivants sont également de genre masculin : caducée, colisée, lycée, macchabée, mausolée, musée, périnée, pygmée, trophée

UN astérisque

Signifiant « petite étoile » (asteriskos en grec, de astêr, « étoile »), le nom astérisque est de genre masculin. Il est représenté par le symbole « * ». Placé à la suite d’un mot, il renvoie à une note de bas de page ; placé devant un mot, il en signale une forme particulière. Astuce : pour se souvenir du genre, on pense au guerrier gaulois Astérix.

UNE échappatoire

 Le nom échappatoire est de genre féminin. Il vient du verbe latin excappare qui a donné « échapper », littéralement « sortir de la chape (cappa) », c’est-à-dire « laisser seulement son manteau aux mains du poursuivant ». De nos jours, une échappatoire est un moyen détourné par lequel on cherche à s’échapper d’une situation difficile.

UNE équivoque

C’est lorsque équivoque est employé comme nom, pour désigner une incertitude ou un manque de clarté, que la question du genre se pose. Jusqu’au XVIIe siècle, équivoque se rencontrait aussi au masculin, notamment pour caractériser un mauvais jeu de mots ou calembour. Heureusement, Vaugelas a tranché, faisant d’équivoque un nom féminin… du moins jusqu’à nouvel ordre !

UN haltère

Si l’on se trompe sur le genre du nom haltère (on a tendance à le féminiser alors qu’il est masculin), c’est parce qu’il s’emploie essentiellement au pluriel pour désigner des barres de métal munies de poids. Ce n’est pas un culturiste, mais néanmoins un homme de culture, Rabelais, qui, en 1534, a introduit le mot dans notre vocabulaire.

UN hémisphère

Tous les mots composés de « sphère » sont féminins : une atmosphère, une biosphère, une stratosphère… Seuls hémisphère et planisphère sont masculins ! Pourquoi ? Sans doute parce que ces derniers ont été formés tardivement sur des noms grecs et latins de genre neutre.

UNE oasis

Nom féminin, oasis vient du grec, lui-même issu de l’égyptien. À l’origine, c’était un nom propre qui s’appliquait à divers lieux du désert d’Égypte. Désormais, il désigne un endroit du désert doté d’un point d’eau et présentant de la végétation.

UN obélisque

Issu du grec obeliskos, soit « petite broche à rôtir », le nom obélisque est de genre masculin. Il désigne les pyramides allongées venues d’Égypte, comme celle érigée place de la Concorde à Paris. Astuce : pour se souvenir du genre, on pense à Obélix, qui n’a absolument rien de féminin !

À lire également : Trucs & astuces pour retenir le genre des noms

Sandrine Campese

 

 


À propos de Sandrine

Contributrice et modératrice

2 réponses à Apogée, échappatoire, hémisphère… Ces noms sont-ils féminins ou masculins ?

  1. didier dit :

    Bonjour

    tiens !! les commentaires ont disparu !!
    bug sur le site ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *