L’origine de ces fameuses expressions : « Ménager la chèvre et le chou »


Ménager la chèvre et le chouUne personne qui tente de ménager la chèvre et le chou est souvent qualifiée d’intéressée. Elle est en effet perçue comme cherchant à satisfaire des intérêts ou des protagonistes opposés, sans jamais affirmer ses propres positions.

Cette expression est en fait tirée d’une énigme, contée au XIIIe siècle aux enfants pour les amener à réfléchir. Celle-ci raconte qu’un homme devait traverser une rivière avec un loup, une chèvre et un chou. Comme la barque était petite et que le loup risquait de dévorer la chèvre, ou la chèvre de manger le chou, il lui fallait trouver une solution pour ne faire aucune perte.

Ainsi, il conduisit la chèvre en premier sur l’autre rive, persuadé qu’il n’y avait aucun danger à laisser le chou avec le loup. Puis il revint chercher dans sa barque le loup et le chou. De cette façon, la chèvre ne mangea pas le chou et le loup ne mangea pas la chèvre.

Il existe plusieurs solutions possibles à cette énigme, mais elle démontre une chose : cet homme a voulu trouver le stratagème lui permettant de ne faire aucune perte, sans avoir à choisir, quitte à effectuer de nombreux allers et retours. Cette démarche est louable, mais pourtant utilisée de façon péjorative aujourd’hui pour signifier le fait de ne pas assumer un point de vue et de tirer parti de la situation quelle qu’en soit l’issue.

Enfin, convenons que, dans la vie quotidienne, ce genre d’énigme peut vite rendre chèvre !


6 réponses à L’origine de ces fameuses expressions : « Ménager la chèvre et le chou »

  1. Claudius dit :

    La vraie histoire est un peu plus complexe : un homme doit traverser la rivière avec son chou , sa chèvre et son loup, mais il ne peut emmener avec lui dans sa très petite barque qu’une seule chose a la fois. on voit rapidement que le loup ne peut pas rester seul avec la chèvre ni la chèvre seule avec le chou . Voici la solution: l’homme traverse sa chèvre puis il revient vide . Il traverse son chou puis il revient avec sa chèvre. Il traverse son loup et il revient enfin chercher sa chèvre .Ainsi la chèvre n’est jamais seule avec le loup ni avec le chou. Voici l’explication des nombreux aller retour de celui qui veut ménager sa chèvre et son chou.

    • Sandrine dit :

      Il est précisé dans le billet qu’il existe plusieurs solutions possibles à cette énigme. Merci pour votre version qui est certes plus lente mais tout aussi efficace !

      • AMOUSSOU dit :

        Pas mal ton explication ça veut aussi dire des intérêts contraire si je ne me trompe Sandrine

        • Sandrine dit :

          Bonjour, c’est en effet ce qui est indiqué dans l’introduction du billet : « une personne qui cherche à ménager la chèvre et le chou (…) est en effet perçue comme cherchant à satisfaire des intérêts ou des protagonistes opposés. » PS : je ne savais pas que l’on se tutoyait 🙂 Bon week-end.

  2. CHABANEL dit :

    Dans un cas comme dans l’autre, ménager la chèvre laisse à penser que le chou risque d’être vexé et si nous ménageons le chou, la chèvre n’aura rien à manger … si nous rapportons l’histoire à un héritage et le partage d’un bien en six, si l’ un ou plusieurs d’entre eux ne donne pas leur accord pour vendre, le bien va se dégrader et personne n’aura rien et si tout le monde donne son accord à la vente de l’un d’entre eux, forcément les autres vont se sentir défavorisés … à moins bien sûr que la Famille soit unie et que chacun y trouve un intérêt sentimental, alors là il est possible que tout se termine bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *