Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Eugène Poubelle


Eugène PoubelleNous l’utilisons tous les jours, tant dans notre langage que dans nos usages, mais savons-nous à qui nous devons la poubelle ?

Le 7 mars 1884, Eugène Poubelle, alors préfet de la Seine, signe un arrêté obligeant les propriétaires d’immeubles parisiens à mettre à la disposition de leurs locataires des récipients pour les ordures ménagères.

Le tri des déchets est déjà au menu, car chaque immeuble doit être équipé de trois containers : un pour le verre, un pour les papiers et chiffons, et enfin un dernier pour les matières putrescibles. Une véritable avancée en termes d’hygiène, si bien que le principe s’étend à la province. C’est également Eugène Poubelle qui, à la suite d’une épidémie de choléra, instaure le tout-à-l’égout et oblige les propriétaires à y raccorder leur immeuble.

En janvier 1884, le journal Le Figaro décide d’utiliser le mot « Poubelle » pour désigner le récipient imposé par le préfet du même nom. Dans l’article, il est écrit avec un « P » majuscule. Et sa définition entre dans le Grand Dictionnaire universel en 1890.

Sac poubelle, camion poubelle, poubelle bleue, local à poubelles… Tant de dérivés pour une invention digne d’une révolution ! Merci, Eugène !


6 réponses à Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Eugène Poubelle

  1. André dit :

    Peut-être eût-il été plus respectueux pour Eugène Poubelle de ne pas donner son nom à sa création, la boîte à ordures. Le nom étant passé dans l’usage commun, l’association d’idée est dommageable, les gens qui porteraient ce nom (glorieux, en fait) de Poubelle seraient moqués à l’heure actuelle (on imagine aisément les railleries quotidiennes que subiraient des élèves Poubelle de la part des petits camarades!)
    Dans la version que je connaissais, pour désigner cette « poubelle », on était en fait passé de la « boîte à Poubelle » à la réduction (métonymique) « poubelle »

    • Chambaron dit :

      Certes ! Il semble que le nom a été très vite popularisé par les chiffonniers parisiens, tout heureux de pouvoir récupérer plus facilement leur butin.
      Concernant la transmission du nom, c’est la rançon de la notoriété ! Que dire des descendants du sympathique juge Charles Lynch, du bon docteur Guillotin, du pétillant Samuel Colt (illustré sur ce blog) ou des lointains parents de l’empereur Vespasien ?
      Mais cela reste anecdotique face à la transmission des patronymes communs : des centaines de personnes demandent chaque année une modification de l’orthographe du nom de leurs parents.
      Bien littérairement,
      Chambaron

  2. francolsonco dit :

    Et comment s’appelaient les poubelles avant M. Poubelle ? ^^

    • Erick dit :

      La réponse est toute simple : il n’y en avait pas ! Eugène Poubelle a imposé aux Parisiens de se doter d’une boite à ordures pour y stocker leurs déchets plutôt que de les jeter dans les rues.

  3. Blandine DAVIENNE dit :

    Merci pour toutes ces informations et pour la qualité de votre site !

    • Erick dit :

      Blandine, votre commentaire nous touche beaucoup (comme votre implication sur notre page Facebook ou notre jeu sur Twitter) 😉
      Merci et bonnes vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *