Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Ambroise Calepin


Et si ce petit carnet de notes que l’on appelle calepin était en fait bien plus que ça ? À l’origine, cet ensemble de feuillets faisait partie d’un projet bien plus important : la création d’un dictionnaire. C’est Ambroise Calepin – ou Ambrogio Calepino –, savant et religieux italien de l’ordre des Augustins qui en fut l’instigateur : il consacra en effet sa vie à l’écriture d’un dictionnaire polyglotte.

Au départ en latin, celui-ci parut en 1502 et se répandit dans toute l’Europe. L’auteur le compléta en 1509, en le traduisant en trois langues supplémentaires : l’hébreu, l’italien et le grec. Son ouvrage servit de référence fondamentale de langue durant plusieurs siècles. Si bien que plusieurs auteurs le retravaillèrent au fil des époques.

On peut noter, entre autres, Passerat en 1654 et Jacopo Facciolati en 1758, qui ajoutèrent le français, l’allemand, l’espagnol et l’anglais. Finalement, ce dictionnaire a été diffusé dans onze langues, dans le même ouvrage. Il est d’ailleurs toujours d’actualité. On peut encore le trouver aujourd’hui, sa dernière version ayant été retravaillée et réduite par Paolo Manuzio, fils d’un célèbre imprimeur vénitien.

Du nom de cet ouvrage, le mot calepin ne s’est étendu que beaucoup plus tard à la notion de carnet de prise de notes, puis plus largement aux carnets de registres et renseignements. Mais jusqu’au XVIIIe siècle, un calepin désignait généralement un dictionnaire : une belle référence au génie créateur d’Ambroise Calepin.

Qui sait si toutes les petites choses que l’on griffonne dans nos calepins ne deviendront pas de grandes œuvres plus tard…


2 réponses à Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Ambroise Calepin

  1. Briffaud Louise dit :

    Madame, Monsieur,

    Je suis ravie d’ apprendre que ce petit carnet de note que l’ on nomme « calepin » vient d’ un grand homme
    Monsieur Ambroise Calepin. Aujourd’hui, j’ aurai fait la connaissance de ce Monsieur célèbre.

    Encore merci .

    Mme Briffaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *