À une lettre près : « cyclope » et « cyclone »


Voici deux noms qui, non contents d’être les mêmes à une lettre près, se MonstresetCiesuivent dans le dictionnaire. Mais leurs similitudes ne s’arrêtent pas là : « cyclope » et « cyclone » ont une étymologie commune et se font écho dans une expression courante.

Un cyclope est, dans la mythologie grecque, un géant qui n’a qu’un œil au milieu du front. Un cyclone est une tempête qui balaye la terre ou la mer en tournant sur elle-même.

Vous avez remarqué que les deux définitions reposent sur l’idée de cercle ou de mouvement circulaire ? Bravo, vous avez l’œil !

La boucle est bouclée

En effet, « cyclope » et « cyclone » dérivent tous deux du grec kuklos qui signifie « roue, cercle ». C’est à partir de cette racine grecque qu’un Anglais, un certain H. Piddington, inventa le mot « cyclone » au XIXe siècle pour désigner des perturbations atmosphériques dans lesquelles le vent a un mouvement circulaire. Nous nous sommes donc contentés d’introduire ce mot anglais dans notre langue.

De cette racine grecque vient également le nom « cycle ». Chaque fois que vous rencontrez un mot qui commence par le préfixe cyclo-, vous pouvez être sûr qu’il exprime l’idée de « cercle ».

Le cercle des pupilles disparues

Poursuivons notre examen étymologique. En plus de kuklos, « cyclope » est formé à l’aide d’un autre mot grec, ôps, qui, sans surprise, veut dire « œil ». Littéralement, le « cyclope » est « celui qui a un œil (ôps) rond (kuklos) ». En plus d’être un pléonasme (l’œil est rond, d’ordinaire), cette origine ne nous donne aucune indication sur le fait qu’il n’y a qu’un seul œil ! C’est pourtant cette acception qui a été retenue. À noter qu’on retrouve le grec ôps dans le nom « myopie » et l’adjectif « myope ».

L’œil du cyclope ou l’œil du cyclone ?

Ce qui est amusant, voire troublant, lorsqu’on étudie ces deux faux frères, c’est qu’il existe une expression propre au cyclone qui reprend un attribut du cyclope : l’œil, bien sûr !

Certes, « l’œil du cyclone » n’a rien à voir avec celui du cyclope, qui voit déjà peu. C’est une façon imagée de désigner le centre du cyclone, caractérisé par un vent faible et un temps clair. Au sens figuré, « être dans l’œil du cyclone » signifie « être au cœur de problèmes ou de difficultés ». Par exemple, si l’on se retrouve dans un cyclone… parce qu’on a voulu fuir un cyclope !

Sandrine Campese


À propos de Sandrine

Contributrice et modératrice

Une réponse à À une lettre près : « cyclope » et « cyclone »

  1. Chambaron dit :

    Superbe ! Mais il est dommage de ne pas mentionner Ulysse, qui dans son long cycle odysséen, a réussi à vaincre les deux !
    Et comme aurait pu l’expliquer Pierre Desproges dans l’une de ses immortelles « La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède » : « Apprenons à distinguer un cyclonope d’un banal œil-de-perdrix ».

    Bien littérairement,
    Chambaron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *