Les origines de ces fameuses expressions : « Dorer la pilule » et « Se dorer la pilule »


Il est des expressions dont le sens et le vocabulaire utilisé n’affichent pas de lien immédiat. Se dorer la pilule en est le parfait exemple.

Pour comprendre cette expression, il faut d’abord s’intéresser à une autre, arrivée la première : Dorer la pilule.
Depuis des siècles, la médecine a recours aux pilules pour soigner les malades. Afin de faciliter leur absorption, de limiter leur goût souvent horrible et d’éviter qu’elles ne collent entre elles, les apothicaires ont eu l’idée de les enrober.
Dès le XVIIe siècle, différentes méthodes étaient employées pour cet enrobage. L’une d’elle consistait à utiliser une fine couche de sucre. L’autre, à recouvrir la pilule d’une mince pellicule d’or.
C’est donc à cette époque que l’expression Dorer la pilule est apparue dans le langage courant pour désigner le fait d’enjoliver les choses, de leur donner une apparence trompeuse pour mieux faire avaler la pilule, au propre comme au figuré.
On peut par ailleurs évoquer l’ancienne signification du verbe dorer, utilisé dans le sens d’oindre, c’est à dire d’enduire.

Se faire dorer la piluleIl aura fallu attendre le XXe siècle pour voir apparaître l’expression sous sa forme pronominale Se faire dorer la pilule. Utilisée lorsque l’on se fait des illusions, elle a finalement pris un autre sens depuis une vingtaine d’années, celui de se prélasser, de bronzer.
Pour certains, le lien entre les deux expressions n’est pas avéré. Se dorer la pilule dériverait simplement de Se dorer au soleil, la pilule symbolisant notre visage.

Que l’on « se dore au soleil » ou que l’on « dore la pilule » à quelqu’un, les deux permettent d’embellir les choses. Le printemps et les premiers rayons de soleil sont là. Nous vous souhaitons donc d’en profiter en vous dorant la pilule, afin de ne pas rester « blanc(he) comme un cachet d’aspirine ».


7 réponses à Les origines de ces fameuses expressions : « Dorer la pilule » et « Se dorer la pilule »

  1. Elize dit :

    Sans vouloir en donner la signification, j’en ai fait un tableau (ici http://www.pigmentropie.fr/2016/04/se-dorer-la-pilule-tableau-original-elize/) qui se met en parallèle avec ‘pilules adorées’ un autre tableau de la série.
    Alors au moins cette expression a le mérite de m’offrir un jeu de mot créatif.

  2. Vortex dit :

    L or n a pas de goût. Et c est le seul métal assimilable tel quel par le corps…le bord de certain verre son dorer a l’or et rien d autre parce-que c est interdit
    Du coup une pullule entoure d or doit passe plus facilement sur la langue que la même sans dorure

    • Sandrine dit :

      Bonsoir, merci de votre contribution, et comme nous sommes sur un blog qui met le français à l’honneur, je me permets d’en corriger l’orthographe et la ponctuation :-) « L’or n’a pas de goût, et c’est le seul métal assimilable tel quel par le corps. Le bord de certains verres est doré à l’or et à rien d’autre parce que c’est interdit. Du coup, une pilule entourée d’or doit passer plus facilement sur la langue que la même sans dorure. » Bonne soirée !

  3. Randon dit :

    Evolution regrettable comme dans « une bonne fois » qui a été mélangée avec « une fois pour toutes  » et maintenant ,beaucoup de gens disent : »une bonne fois pour toutes « ! Cela fait évidemment plus riche !

  4. David Núñez dit :

    Bon, c’est depuis longtemps que je collabore, mais je crois que c’est plus logique y penser au sucre doré. C’est à dire, les pilules comme des bonbons.

  5. soky dit :

    Je comprends pour le sucre, pour ce qui est de la fine pellicule d’or il faudra qu’on m’explique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *