IUT et orthographe – Enquête de satisfaction 2010


L’étudiant

Pour l’étudiant, l’utilisation est généralement la suivante : il commence son parcours par une évaluation en ligne complète (ou test de positionnement) qui donne une photo de son niveau initial en orthographe. Puis il accède à son espace de remise à niveau personnalisée, décomposé en 7 niveaux classés dans un ordre croissant de difficulté. L’étudiant peut avancer à son rythme, sans limitation, depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet. En fin de semestre et/ou d’année, il passe une évaluation en ligne qui permet de valider ses acquis. Une évaluation dure 1 heure.

Le professeur

L’équipe pédagogique a accès à un portail web de suivi pour voir les temps passés, les résultats aux évaluations, les progrès réalisés, le palmarès des difficultés les plus prégnantes… Le pilote du projet pédagogique est souvent le professeur de communication ou d’expression. L’objectif avec le Projet Voltaire n’est pas d’empiéter sur son cours, mais au contraire de lui permettre de s’émanciper un tant soit peu de la problématique de l’orthographe, étant bien entendu que le cours de communication ou d’expression ne doit pas se focaliser sur l’orthographe, mais sur une problématique plus vaste :  syntaxe, organisation du discours, adaptation du niveau de langage, enjeux liés au média (e-mail, téléphone, site web, etc.)… La vocation du Projet Voltaire est de traiter le problème de l’orthographe.

L’enquête de satisfaction

Elle a été réalisée auprès des étudiants et des professeurs après une année d’utilisation. Elle confirme l’intérêt pour l’outil et la démarche. Nous tenons à remercier tous les étudiants et les professeurs pour leurs réponses constructives et étayées, sur lesquelles nous capitalisons pour faire évoluer nos services dans le sens des préoccupations du plus grand nombre.

Téléchargez le résultat de l’enquête (plus de 600 personnes ont répondu)  : Projet Voltaire – Résultat enquête IUT 2010

Les IUT

Les IUT ont-il un problème particulier avec l’orthographe ?

Le problème de l’orthographe est un problème sociétal. Les IUT n’ont ni plus ni moins de problèmes que les autres établissements d’enseignement supérieur ou secondaire. En revanche, les IUT ont décidé de prendre le problème à bras le corps avec un temps d’avance.

Alors pourquoi les IUT ?

Les IUT de Lyon et de Nancy sont les premiers établissements d’enseignement supérieur à s’être lancés dans l’aventure Projet Voltaire lorsque le service en ligne n’en était qu’à sa première version. Ils ont essuyé les plâtres. Ce fut une expérience riche et très positive. Proposer un déploiement auprès des autres IUT a été une démarche logique et naturelle. A ce titre, une convention de partenariat spéciale IUT aux conditions très avantageuses a été proposée à tout le réseau IUT. Très généralement, ce sont les professeurs de communication ou d’expression qui, lorsqu’ils manifestent un intérêt pour cette démarche, déclenchent la décision.

Des IUT témoignent : Calais, Créteil, Lens


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *